00.jpg

Galets_Flottants_1.jpg






Galets_Flottants_2.jpg

Les_Galets_Flottants_2.ogg


Un geste, une sonorité, le silence. Seule la surface de l’eau réagit à cet impact. Comme une peau qui frémit, elle s’habille de petites collines concentriques qui s’espacent en ondulant puis s’estompent sans laisser de traces. Dans un format carré, je retranscris les ondes en mouvement de cet objet tombé dans l’eau, évoquant ainsi le geste furtif qui en est à l’origine. C’est un drôle de dialogue qui s’établit avec les galets flottants. Ont ils perdu leur masse, ou le temps s’est il arrêté à l’instant même ou ils atteignaient la surface de l’onde ? Sont ils remontés du fond ? Et si oui, pour quelle raison ? Arlette Vaistij






DE TERRE ET D’EAU - Une exposition terraquée ... 

À l’aune de notre époque où les réseaux sociaux établissent de nouveaux rapports entre les individus, où le monde du virtuel véhicule de nouvelles réalités, parfois très concrètes mais qui défilent à un tel rythme qu’elles en deviennent très éphémères, le thème “ De Terre et d’Eau ” qui fédère cette exposition est de fait un ancrage.

Ces éléments nous ramènent aux racines même de la vie et font écho aux lointaines sources du culturel construit autour de la terre, de l’eau, de l’air et du feu.

En parcourant les allées du Château d’eau le visiteur se retrouve comme embarqué dans les cales d’un navire. A mesure qu’il progresse dans sa circumdéambulation, il découvre que les artistes qui ont investi cet endroit ont délibérément largué les amarres, ouvert les écoutilles et hissé les voiles de la créativité.

Chaque œuvre installée dans l’une des 13 alvéoles a été conçue et réalisée en fonction du lieu ou elle se trouve. Elle reflète une vision ou évoque une histoire en relation avec l’eau et la terre.

Des bols au repos remplis d’eau balisent le parcours de cette exposition. Posés sur un support métallique, ils ceinturent le centre de l’édifice. Ce sont les placides gardiens de la mémoire céramique.

Contenant et contenu sont les fils conducteurs de cet événement. Port d’attache ou point d’ancrage, ils relient les rivages entre pensée et représentation, impression et matière.

Cette première exposition collective de l’association céramique en dehors de la Borne s’enrichit d’un catalogue numérique. Proposé par l’ACLB, ce support informatique au format d’une carte USB est édité par la ville de Bourges. Cet outils de communications dans lequel et avec lequel il est possible de naviguer met en relief la thématique de l’exposition. Il souligne également son concept et s’inscrit dans un contexte résolument contemporain.


Plouf.jpg

Terre_et_Eau.ogg

Pierre Jaggi 2013