SURPLUS est une installation constituée d’une accumulation d’objet hétéroclites, tels que boites de conserves, piles de journaux, bidons plastiques, cartons, bouteilles, canettes, emballages de toutes sortes, déchets de bois, sacs d’habits, tissus, vieux meubles, appareils électroménager, écrans et matériel informatique hors d’usage ou périmé, etc. Tout ce matériel est enchevêtré, empilé du sol au plafond, éventuellement assemblés ou liés pour en assurer la stabilité. Bien que disparate, il forme une structure homogène parcourue par un sentier qui à la largeur d’une personne.

Esquisse_cheminement.jpg

Cette œuvre s’articule au travers d’un cheminement inscrit à l’intérieur du volume container. Elle permet une approche artistique des questionnements qui se posent actuellement et que nous pouvons avoir par rapport aux conséquences de notre surconsommation face à notre environnement.

Participer à cette réalisation, emprunter ce sentier, c’est s’engager dans les dédales de la surabondance et de la profusion, c’est se plonger dans les excès de nos biens matériels. Cette situation peut nous amener à ressentir physiquement un certain malaise lié à ces excès, ou nous faire éprouver un sentiment d’étouffement provoqué par cette expérience.

Esquisse_d_tail.jpg

Le fait de se retrouver confronté d’une manière concrète et pragmatique à la problématique du surplus d’objets de consommation peut nous sensibiliser aux conséquences de nos comportements face à notre environnement et aux ressources qu’il recèle.

Inciter au questionnement fait partie de la démarche de ce travail, qui implique échange et partage. Cette réflexion sera proposée aux différents acteurs et participants, tels que la population invitée à fournir des objets pour concrétiser cette réalisation, aux médias et aux visiteurs, ainsi qu’aux professeurs et aux élèves des classes de la région.

Le domaine artistique est partie intégrante des moyens de communication. Un container, objet de transport, est aussi un volume qui peut très bien, de manière symbolique, répercuter ou refléter un message et le transmettre pour qu’il se propage.

L’éventail des échanges pouvant s’établir avec le public et la population est large, allant de la participation active dans l’apport des différents matériaux et objets, à une implication artistique écologique ou éthique.


Pierre Jaggi, novembre 2009

Voir le Cahier des Charges: