double_mobilite.JPG


Photo_Eurythmie.JPG
Jaggi_2016.JPG


Entre oscillations, balancements, alternances ou cadences, mes nouvelles sculptures ont toutes un point commun : lorsqu'on les met en mouvement grâce à une simple impulsion manuelle, elles ont la particularité de prendre du temps avant de s'arrêter.

Elles se déclinent en différents matériaux tels que le bois, le métal et la pierre.
La terre et l'eau peuvent parfois s'y associer.
Elles viennent aussi puiser dans l'air et dans le feu.

Dans le cadre de cette septième Quadriennale de Lancy j'expose deux sculptures récentes :

"Eurythmie", contreplaqué, peinture et métal, dont les dimensions sont de 193 x 107 x 70 cm
et
"Double Mobilité", pierre et acier corten, qui elle est de 230 x 57 x 25 cm.

La première est un monobloc, la seconde est également en accord avec ce nouveau concept de sculptures en mouvement libre.

Pierre Jaggi, octobre 2016


PiscineInvitation_a.jpg
7eme_quadriennaldesculpture.jpg
PiscineInvitation.jpg