Pour mémoire, cette installation a réuni à l’aube, dès le lendemain de son accrochage devant le Palais de Justice de Lausanne où elle avait pris place, plus d’une cinquantaine de représentants des forces de l’ordre, harnachés et bardés de leurs équipements, gesticulant au bout de leurs talkies walkies, prêts à tout arracher selon les témoins de ce qui pour eux paraissait être les prémices d’une manifestation d’envergure ou pour le moins ressemblait à un dangereux trouble de l’ordre public fomentés par des activistes inconnus prêts à en découdre à grand renfort de galets en guise de pavés… car les autorisations dûment signées par les responsables des services extérieurs n’avaient pas atterri en temps et en heure sur les bureaux ad hoc ! Passé ce moment de grande frénésie, le vernissage se déroula sous le regard curieux et circonspect de quelques badauds accrochés à leurs parapluies, et cette installation, conçue pour rester 6 mois sur cette esplanade au cœur de la ville, à été vandalisée à deux reprises au bout d’une semaine et retirée après ces assauts perpétrés par quelques individus mal dans leur peau ... et ce, au nez et à la barbe des pandores qui à l’heure où se perpétraient ces méfaits devaient certainement rêver de justice, de liberté, ou d’un monde meilleur …

image1_1.jpg

connexions.JPG

INSTALLATION NORD - SUD