Grande fête dans le quartier du Vieux-Moulin : inauguration de la place du 150ème, les 20 ans de l’association des habitants de la région Vieux-Moulin-Evaux et vernissage de la sculpture de M. Pierre Jaggi.
Cette fête sera l’occasion de souligner l’importance de la rencontre : rencontre entre les habitants, entre différentes parties de la commune, entre habitants et autorités. Le Conseil administratif se réjouit tout particulièrement de marquer avec les habitants les 20 ans de leur association, relais important de la vie de quartier et expression de leurs demandes.



UNE PLACE POUR SE RENCONTRER
Située à l’angle de la rue du Vieux-Moulin et de l’avenue du Bois-de-la-Chapelle, cette place qui porte son nom actuel en souvenir de la fête du 150ème, a été stabilisée en application d’un crédit proposé en 2003 par le Conseil administratif au Conseil municipal et elle a vu sa capacité d’accueil développée. Le 4 juin, cette place reçoit la sculpture de M. Pierre Jaggi, la pièce de bois extraite du séquoia qui sert désormais de grande table conviviale de réunion, d’échanges et de palabres. Cette sculpture porte le nom de «Rencontre ».



UNE TABLE POUR SE RENCONTRER
Pierre Jaggi, sculpteur genevois, a effectué en mars 2005, en collaboration avec une équipe de forestiers et le Service des espaces Verts de la Ville d’Onex, une intervention longitudinale, in situ, sur le tronc d’un séquoia mort d’une douzaine de mètres de haut, à l’entrée du parc Brot. Le prélèvement dans ce séquoia d’une pièce de bois de 7 m de haut et de 20 cm d’épaisseur, ainsi que de trois autres pièces plus petites sur le haut, permet le passage de la lumière au travers de son tronc. Ajouré, le séquoia acquiert une nouvelle dimension plastique et suscite de nouveaux regards. Dans un deuxième temps, cette pièce de bois, extraite de son point d’ancrage situé au Sud de la commune au parc Brot (quartier résidenciel), est transformée en grande table de réunion. Son implantation, à la place du 150ème en zone Nord (quartier populaire) permet de tisser un lien symbolique entre les deux pôles.
Le caractère architectural de ce travail se veut un lien entre la nature, la culture et le monde urbain. Il s’inscrit dans l’agenda 21 de notre commune.